Avec la Covid, un management 3.0

Comme de nombreuses entreprises en France, Bechtle aura transformé son mode de fonctionnement au printemps dernier, avec le premier confinement.

Et le management dans tout ça? A-t-il été réellement redéfini ?

Nous avons posé nos questions à nos Team Leaders de la force commerciale : Lotfi Hamadi, Team Leader international customer; Franck Dassé, Team Leader Secteur Public; Machou Ghaouti, Team Leader Acquisition, Mid & Large Account.

Quand nous avons débuté le télétravail pendant les confinements, qu’est-ce qui a changé pour vous dans votre façon de manager l’équipe ? 

Lotfi : En télétravail, nos objectifs sont restés les mêmes. De ce fait, l’implication de chaque membre de l’équipe doit aussi rester la même. Il faut bien faire comprendre à toute l’équipe que tout le monde est concerné et que nous avons besoin d’eux plus que jamais. Le plus important, pour moi, était de lutter contre l’isolement de mes collègues : de faire en sorte que, malgré le fait qu’il n’y ait pas d’échanges en réel au quotidien, nous restons une équipe. Je me suis dit qu’il fallait appeler les collaborateurs au moins une fois par jour afin d’avoir une conversation avec eux, et ne pas parler que « boulot ». 

Franck : Il était nécessaire, et il l’est toujours d’ailleurs, de passer beaucoup plus de temps avec les équipes dans des appels collectifs. Mais aussi d’échanger individuellement. Au bureau, les échanges sont expédiés en deux minutes. En télétravail à 100%, il faut prendre plus le temps de discuter, de prendre des nouvelles… C’est plus la manière qui a changé :  le confinement m’a appris encore plus le « trust and result ». 

Machou : Ma méthode de travail est fondée sur la confiance et la flexibilité donc, dans les faits, mon management n’a pas réellement changé.  En réalité, c’est juste différent. Les nombreux outils à disposition ont permis de garder le contact grâce à la visioconférence. Mais la règle d’or : la résilience ! Nous avons réussi à créer des bulles qui sont autonomes, indépendantes et avec lesquelles je peux travailler en toute confiance. 

Quelles leçons ou conclusions pouvez-vous tirer de ces expériences inédites ?

Lotfi : On a su démontrer que la société, même en télétravail, a su rester debout et que les collaborateurs sont restés présents quand il le fallait. La situation était nouvelle et nous devions l’affronter. Il était nécessaire de rester aussi performant sans avoir d’impact physique réel (de présence au bureau). En ce qui concerne le retour à un rythme plus ou moins normal, en fonction des conditions sanitaires, il est nécessaire de remobiliser les équipes avec par exemple des points individuels à la mi-année.  

Franck : À l’époque, je venais d’arriver chez Bechtle. Je me suis rendu compte qu’il est nécessaire de vite apprendre à connaître son équipe pour être plus efficace : certaines personnes ont besoin de plus d’accompagnement… Et d’autres, avec qui il faut investir du temps, ou d’autres collaborateurs qui eux préféreront de l’autonomie. Si tu maitrises bien la façon de travailler et d’être de chacun de tes collaborateurs, tu seras beaucoup plus efficient. 

Machou : Avec le télé-travail, le changement était surtout psychologique. Paradoxalement, il a permis aux équipes de se rapprocher et de mettre en place une vraie méthode de travail, beaucoup plus cadrée qu’auparavant. 

#CarrementBechtle

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *