Modern meetings : l’heure de repenser l’espace de travail ?

Commençons par enfoncez une porte ouverte : le Covid-19 a et va changer durablement notre rapport quotidien à l’espace du travail. Si pendant l’épidémie et le confinement, ce changement d’approche était synonyme de télétravail, aujourd’hui avec le déconfinement, la transformation est ailleurs. Et elle tient de l’articulation du travail entre le bureau et le domicile.

Un avant, un après

Si le mantra précédent au travail a toujours été « on travaille au bureau, uniquement », l’apparition surprise du Covid-19 a fait bouger les frontières psychologiques et les mentalités. De fait, de nombreux métiers se sont construits autour d’un modèle de « proximité physique ». Mais ça, c’était avant.

Même si ce modèle reste vrai pour des professions comme les commerçants ou les boulangers, il est devenu désuet avec la crise sanitaire que nous venons de vivre. Les cadres temporels et spatiaux du bureau viennent de s’écrouler, peut-être de façon irréversible. Le Covid-19 aura au moins eu comme « côté positif » de balayer les réticences des mentalités à entendre parler de télé-travail.

Mais maintenant, avec un retour partiel, progressif ou total au bureau, une nouvelle problématique se pose. Comment articuler cette volonté d’avoir une partie des collaborateurs au domicile en télé travail, et une autre partie en présentiel au bureau ? Les modern meetings font partie de la réponse.

Pour de nouvelles salles de réunion plus agiles

De nombreuses entreprises pensent à donner une nouvelle définition du partage du travail entre le bureau et le domicile, et une des idées principales qui revient le plus est de réduire la surface des locaux pour privilégier cette articulation. Dès lors, comment réunir des collaborateurs qui se trouvent au bureau et au domicile tout en repensant l’aménagement des bureaux.

Le modern meeting répond à cette nouvelle agilité devenue indispensable. Et cela passe déjà par des connexions plus faciles aux outils de collaboration avec des solutions plug’n’play. Rien de plus frustrant pour un collaborateur que de passer de longue minute à chercher à se connecter à l’écran de réunion ou à l’outil de vision conférence. Et en plus, on perd du temps.

Cela passe aussi par des solutions permettant de renforcer les relations humaines qui se retrouvent de facto distendues. On parle ici de caméra haute définition, qui permettent par exemple de centrer la caméra sur la personne qui parle… Etc. Ce sont ces spécificités technologiques qui permettent de conserver des rapports humains même séparé à plusieurs kilomètres de distance.

Il est clair que les salles de réunions moderne ne doivent plus répondre au seul impératif de « réunir les collaborateurs ». Cet impératif reste capital, certes, mais doit être complété par d’autres objectifs. Les salles de réunions repensées doivent favoriser la créativité et l’intelligence collective. Les tableaux blancs virtuels peuvent aider à mettre sur « papier » les idées développées.

Les collaborations à distance se retrouvent enrichies grâce au modern meeting. L’avantage des nouveaux équipements est qu’ils représentent des solutions immersives très agiles. Sur un même outil, elles permettent de travailler sans problème de compatibilité avec des logiciels fonctionnant sous Windows, des applications sous Android ou encore des solutions en mode SaaS. Grâce à des échanges instantanés, simultanés et enrichis, la gestion de projets en ressort considérablement améliorée.

Quoiqu’il en soit, c’est sur la technologie que les nouvelles salles de réunion devront se construire. Des technologies facilitant et rendant plus fluides les prises de paroles ou interventions, mais aussi et surtout en privilégiant les relations humaines. Et ce, tout en favorisant la réflexion d’un groupe de collaborateurs.

#CarrementBechtle

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *